30 janvier 2009

Pourquoi?

Merci pour vos bons commentaires. Comme je n'avais pas eu le temps de vraiment réfléchir à tout ce que je dirais lors de cette entrevue (j'ai parlé au chef de pupitre de cette émission à 16h le jour même...), je suis heureuse de voir que vous avez apprécié. Même si j'aurais aimé discuter d'aspects plus importants à mes yeux qu'une poussette triple (!), j'étais tout de même satisfaite de l'exercice.

En me rendant aux locaux de TVA ce jour-là, je repensais à ma conversation avec une future maman de triplés le matin même. J'avais pu sentir son angoisse... J'étais cependant heureuse de l'entendre dire que j'avais dissipé certaines de ses peurs, que notre conversation lui avait fait grand bien et qu'elle était soulagée de voir qu'une histoire de multiples, ça peut aussi être joyeux. Je repensais donc à tout le chemin parcouru depuis le 10 mai 2007, date à laquelle nous avons appris que je portais non pas 1, ni 2, mais bien 3 petits.

Et puis dans la voiture je me suis dit que je ne suis pas folle, j'ai l'impression qu'il y a beaucoup plus de naissances multiples qu'avant. Certe, il y a les stimulations hormonales, le in vitro et tout le tralala, mais somme toute, je suis certaine qu'il y a plus de multiples qu'avant.

Je me suis donc demandé "pourquoi". Pourquoi tant de naissances multiples de nos jours? Et j'en suis venue à me dire que c'est parce que le monde est de plus en plus déconnecté de sa source profonde, de l'essentiel. Je m'explique...

De nos jours devenir parent et prendre soin d'un enfant n'est qu'un pas de plus dans la consommation. Pourtant cela devrait être une merveilleuse étape de développement personnel qui nous oblige à nous dépasser pour développer l'amour inconditionnel, le don de soi, le travail sans attente aucune. Le karma yoga quoi!

Est-ce donc pour cela que l'univers nous envoie plus de multiples? Pour que tous ensemble nous réapprenions à partager, à nous solidariser, à nous concentrer sur le bien commun que sont nos enfants?

Je suis peut-être dans le champs. Mais quelque chose me dit que mes 3 moineaux ne sont pas arrivés ensemble par hasard. Nous avons des leçons à prendre d'eux. Tout comme nous avons des leçons à prendre de tous les multiples et de tous les enfants qui nous sont envoyés...

Sur ce je me sauve, mon lit m'appelle! Et puis j'ai une intense fin de semaine devant moi, je serai seule avec mes 3 petits frippons!

Bon weekend!

3 commentaires:

Les DH a dit...

Félicitations, j'ai regardé ton entrevue plus tôt cette semaine et j'ai trouvé cela très intéressant! J'avoue que Denis Lévesque avait vraiment l'air "stické" sur la poussette triple mais bon!

Pour ma part, j'ai 2 enfants et j'ai le goût d'en avoir un 3e... Mon chum doit se faire convaincre mais j'ai réalisé ce qu'était vraiment la famille durant le dernier temps des Fêtes, où j'ai eu un congé complet d'un mois avec mes 2 cocos (Mathilde 3 ans 1/2 et Olivier 11 mois); partage, patience, amour, tendresse... Tu as raison de dire que c'est la vie qui nous envoie ces petits êtres pour nous pousser à réfléchir et à être meilleur.

Au fait, j'adore te lire!

Anonyme a dit...

Salut
Je viens de regarder l'entrevue à LCN. Comme toujours tu parles très bien à la caméra. En effet les questions n'étaient pas très profondes mais bon... Bref je suis fière de toi, ça l'air cheesee mais ça veut tout dire je crois (à mon sens). On se voit en mars d'ici là je vais 9 jours dans l'ouest canadien voir des amis et profiter des joies de l'hiver canadien. Gros bisou aux garçons et à toi, Marc ben je lui en ai donné un en fin de semaine passée.
Mel

Annie a dit...

Denis Lévesque est tout simplement NUL comme interviewer... maudit qu'il stick sur des détails innocents!

Néanmoins j'ai bien aimé ton discours :-)