21 mai 2008

L'avortement, un sujet tabou?

Quatre jours après avoir affiché un texte sur l'avortement, il n'y a toujours aucun commentaire. Pourtant, je sais très bien que beaucoup de personnes ont lu ce texte.

L'avortement serait-il un sujet tabou?

Je sais que c'est délicat. C'est un sujet qui vient toucher directement nos valeurs. J'espère n'avoir heurté personne, car là n'était pas mon intention. Je n'ai pas publié ce texte pour provoquer, mais plutôt parce que c'est quelque chose qui m'interpelle.

Je considère que les femmes au Québec ont lutté dûrement pour pouvoir disposer de leur propre corps comme bon leur semble. Je le répète, je ne suis pas pour l'avortement à répétition comme moyen de contraception! Mais j'aimerais bien que dans ma société sois-disant "libre", on laisse le libre-choix aux femmes.

Vous souvenez-vous de l'affaire Chantal Daigle et Jean-Guy Tremblay? Ça m'est revenu à l'esprit hier. Si je me souviens bien, Jean-Guy Tremblay l'avait traînée devant la justice pour l'empêcher de se faire avorter. Et me semble qu'elle avait fini par aller se faire avorter quelque part aux États-Unis...

J'aimerais bien vous lire. Vous avez certainement une opinion. Partagez-la. Simplement, dans le respect des lecteurs de ce blogue.

5 commentaires:

Anonyme a dit...

Lorsque je suis tombé enceinte je suis allé voir un premier medecin parce que mon medecin de famille n'est pas dans la ville où j'habite. Et lorsque la question fatidique est arrivé : c'est votre premiere grossesse? j'ai répondu non et il m'a demandé quel age avait mon enfant. Je lui ai dit que c'étais une interruption volontaire de grossesse. Les yeux qu'il m'a fait!! Je me suis tellement senti jugée, sale! J'ai pleuré pendant au moin 1 heure à penser à ce bébé que j'avais 'tué'. Je ne m'étais jamais arreté la dessus parce que je suis plutot du genre à mettre les choses sous le tapis pour ne plus jamais les ressortir. J'avais 17 ans, c'étais pas le bon temps du tout et je le sais.
Je suis pour l'avortement.

Madhavi a dit...

Merci Anonyme.

J'espère simplement que tu as maintenant fait la paix avec cette grande décision que tu as prise à tes 17 ans...

Salutations à toi et ta petite famille!

Chocolyane a dit...

J'ai déjà écrit deux textes à ce sujet (une petite recherche sur mon blog t'y mènera). Et je peux te dire qu'effectivement, c'est un sujet, sinon tabou, très controversé.

Claude Filion a dit...

Bonjour Marjolaine,
j'aimerais apporter une petite précision concernant le projet de loi C-484. Il ne s'agit pas uniquement de protéger le droit à l'avortement mais, et à mon avis surtout, de ne pas faire de la mère porteuse une criminelle en puissance. Je m'explique : qu'arriverait-il à une femme enceinte qui prend parfois (ou régulièrement) de l'alcool et dont le foetus meurt durant la gestation ? Même question pour les femmes qui consomment des drogues. Mais, pire encore, quelle marge nous sépare de l'obligation de manger tel ou tel aliment et de ne pas manger tel autre, de faire ou pas des exercices, etc. afin de ne pas nuire au foetus ?
Cela vous semble charrié ? ATTENTION ! Une loi semblable a été votée au Texas, entre autres, et certaines accusations et CONDAMNATIONS ont déjà été portées contre des femmes qui portaient des jumeaux dont l'un des 2 bébés est mort-né ! L'avortement est peut-être un sujet tabou mais le droit des femmes ne doit pas en être un !
au plaisir
Claude

Madhavi a dit...

Oui Claude, tu as raison. En fait j'ai dévié sur de potentielles répercussions de ce projet de loi sur la question de l'avortement, mais merci de me rappeler à l'ordre, ça va effectivement bien au-delà de cette simple question!

Perdre un enfant doit déjà être si douloureux, je ne veux pas m'imaginer être accusée de quoi que ce soit en plus!

Mais dis-moi Claude, es-tu bien la Claude que je connais?! Si oui ça me ferait bien plaisir d'avoir de tes nouvelles! Écris-moi sur troisfoisparents@hotmail.com quand tu auras quelques minutes!